Dév. thématique / Influence des matériaux en subduction

Les roches métamorphiques des Alpes ont été enfouies à des profondeurs très variables. Certaines ont été métamorphisées dans un prisme d’accrétion peu profond (30-40 km) d’autres dans le canal de subduction, parfois jusqu’à 100 km.

Sommaire                                                                           Excursion                                                                 Géodynamique

 





Leur passage en subduction se traduit par des réagencements minéralogiques et des changements de densités majeurs.

Selon la nature du matériau, les densités atteintes (ci-dessus données à 60-70 km de profondeur) seront très différentes. En raison de sa faible densité (par rapport, notamment, à celle du manteau environnant, qui caractérise ces profondeurs), la croûte continentale va tendre à remonter. La croûte océanique, au contraire, en s’éclogitisant devient plus dense que le manteau (~ 3.3) et disparaît pour l’essentiel.


Le contraste entre le comportement des sédiments et de la croûte est d’ailleurs bien visible dans les Alpes, dans le domaine Ligure :