Dév. thématique / Importance de l’héritage tectonique

La chaîne des Alpes préserve les vestiges d’étapes de structuration bien antérieures :

  1. -failles héritées du rifting Liasique de l’océan Ligure

  2. -une marge avec sa transition océan-continent et son océan lent

  3. -... et même des éclogites Hercyniennes !

Sommaire                                                                           Excursion                                                                 Géodynamique

 

Les blocs basculés ?  

En dépit de la compression Alpine, on préserve dans les massifs cristallins externes, des failles normales majeures (p. ex., site de La Chalp, ci-dessous). Les blocs de Trias et de Lias tombés au pied de ces failles témoignent d’un rifting Liasique, prélude à l’océanisation de l’océan Alpin. Seules quelques failles, situées sous le Front Pennique, sont partiellement inversées.


La difficulté d’inverser une faille normale, à pendage raide, est sans doute à l’origine de la rampe chevauchante située sous les massifs cristallins externes : en termes d’énergie potentielle, le déplacement y est plus aisé qu’au travers d’une inversion systématique et pénétrative des blocs.

Le Front Pennique ?   Un système en extension depuis déjà ~15 Ma !

Le Trias évaporitique ?   Une faiblesse bien utile !
























Les contrastes tectoniques épousent ainsi souvent les disparités paléogéographiques (cf Vercors/Chartreuse). Quelques exemples emblématiques sont évoqués ci-dessous.

LIEN
Extension
Géomanipshttp://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosgeol/accueil.html

Barfety & Gidon, 1984

Cette reprise en faille normale d’un accident chevauchant majeur date d’il y a 15-20 Ma, début de la surrection des massifs cristallins externes (cf raccourcissement du socle Dauphinois).

Panorama de la vallée de la Durance depuis le sud : au premier plan, dans la vallée, la citadelle de MontDauphin, bâtie sur une terrasse conglomératique Quaternaire et, au loin, le glacier du Pelvoux (massif cristallin externe, Ecrins ; cf. zoom). On distingue sur la gauche les masses brunes des flyschs à Helminthoïdes, au pendage globalement vers l’est et chevauchant le Dauphinois par l’entremise du Front Pennique. Le long de la vallée passe l’une des failles les plus sismiques de cette partie des Alpes, la faille de la Durance, réactivation Neogène, en jeu normal, du Front chevauchant Briançonnais.

bloc basculé préservé

faille inversée

rampe chevauchante

Un système de petits blocs basculés...

Le site de La Chalp (Ornon)

La présence d’évaporites à différents niveaux du Trias Briançonnais a joué un rôle essentiel lors de la subduction continentale et de la collision : ces évaporites ont permis l’écaillage de la couverture Briançonnaise en de multiples unités tectoniques et en la découplant mécaniquement de son socle.

NB : où l’on voit, des deux exemples qui précèdent, qu’il est plus facile d’inverser une faille inverse, que d’inverser une faille normale !...