Dév. thématique / Découplage & accrétion tectonique

L’accrétion tectonique : une question

de découplage mécanique

Sommaire                                                                           Excursion                                                                 Géodynamique

 





Trois prismes d’accrétion?   L’histoire des Alpes peut donc être lue comme celle de trois prismes d’accrétion formés successivement, accompagnant l’élargissement de la chaîne, aux dépens des domaines paléogéographiques Dauphinois, Briançonnais et Ligure, avec, à chaque fois, découplage mécanique entre socle et couverture.

Prisme Dauphinois 
Oligocène-MiocèneDauphinois.html
Prisme Briançonnais
Paléocène-EocèneBrianconnais.html
Prisme Ligure 
Crétacé sup.-PaléocèneLIgure.html





De manière spectaculaire, le raccourcissement tectonique de la zone externe se marque par une déformation de la couverture sans affecter, semble-t-il, à première vue, le socle sous-jacent (cf coupe du Vercors).

Il y a donc nécessairement un découplage mécanique entre la couverture et le socle, engendré par le contraste mécanique (rhéologique) entre les deux ensembles (matériaux).

Ce découplage rappelle les expériences analogiques conduites sur les prismes d’accrétion, et permet de mieux comprendre le contraste existant, par exemple, entre le chaînon du Vercors (séries épaisses, niveau évaporitique faible, Triasique, sous-jacent) et celui de la Chartreuse (séries + minces, pas de niveau faible sous-jacent).


Le socle Dauphinois est pourtant bien raccourci... mais indépendemment et à l’arrière de la zone de déformation de la couverture : une rampe chevauchante crustale hisse en effet les massifs cristallins externes (leur conférant les plus hautes altitudes de la chaîne).


Aux 10 km de raccourcissement horizontal de la couverture (déterminés par l’équilibrage des coupes géologiques) depuis ~10 Ma, on peut en effet montrer que correspond l’exhumation à un taux de 1 mm/a environ, depuis la même période (~10-15 Ma; Miocène), du socle des massifs cristalins externes :

LIEN
Prismes
Géomanipshttp://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosgeol/01_decouvrir/02_subduction/03_prismes/02_labo/02a.htm

faible friction basale

forte friction basale

~ 10 km de raccourcissement depuis ~10 Ma (soit 1 mm/a)

couverture

(socle)

couverture

(socle)

~ 1 mm/a