Synthèse métamorphique

Les données P-T montrent un gradient très clair des zones externes aux zones internes. Ce gradient est de l’ordre de 8°C/km, typique d’un gradient de subduction.


Ce gradient, identique pour le domaine océanique Ligure et la marge Briançonnaise, montre que :

  1. -le même régime thermique a, au premier ordre, prévalu tout au long de la subduction (d’abord océanique, puis continentale)

  2. -la subduction s’effectuait vers l’est (cf augmentation des pressions vers l’est)

plus sur les
faciès ?thema_zon_mtm.html
thema_zon_mtm.html

Dauphinois

interne

Briançonnais

Schistes Lustrés

Mont Viso

Dora Maira

Cette évolution vue sur une coupe est représentative de l’ensemble de la chaîne

(carte des faciès)

 

Les datations radiochronologiques des minéraux du métamorphisme Alpin sont rappelées ci-dessus.

Elles confirment, indépendemment des contraintes biostratigraphiques, que le métamorphisme du Briançonnais est plus jeune, que celui du domaine Ligure, accréditant l’idée d’une subduction transitoire de la marge Européenne amincie à la suite du domaine océanique Ligure.

Elle font apparaître des vitesses de remontée contrastées selon les domaines (Ligure en bleu, Briançonnais interne en fuschia), et selon la nature des roches (sédiments ou croûte).